Skip to main content
Soft skills
on 26 Sep 2019 11:38 AM

Lors de l'enquête conduite par Village de la Justice, Moufida Barbouch a déclaré que le fameux "bien-être au travail", qui depuis longtemps ne se résume plus à la salle de sport dans l’entreprise, est directement lié aux soft skills.

Elle précise également que:  "Nos compétences comportementales viennent de nos besoins intrinsèques, en partie inconscients, et sont constitutifs de notre personnalité. Si vous ne les utilisez pas, vous ne pouvez être que frustré, voire en souffrance. A l’inverse, si vous les exploitez, vous pourrez atteindre l’excellence."

Pour la consultante, on tient là la clef pour mettre fin à la souffrance au travail : que les employeurs crée "l’environnement favorable pour que chacun puisse utiliser ses talents naturels". Et pour cela, il faudra que les dirigeants mettent la main à la pâte pour (re)définir leur "culture d’entreprise", puisque cette définition deviendra le référentiel pour trouver les "talents personnels" qui correspondent. La loi PACTE et ses dispositions tendant à revoir la "raison d’être" des entreprises tombe donc à point nommé du point de vue de cette démarche.